Accueil

Mon histoire

Ma grand-mère avait un don : celui de trouver de l’eau dans la terre et je me souviens qu’elle était appelée par les paysans pour rechercher des sources. Je la revoie encore, alors que je n’étais qu’une enfant, arpenter les champs un pendule à la main. Je me rappelle le voir tourner au dessus de la terre et, plus tard, découvrir qu’il y avait une source d’eau juste en dessous. C’était très surprenant, fascinant. Le temps a passé.

Et puis un jour, alors que j’étais chez un acupuncteur, il m’a révélé que j’avais également beaucoup d’énergie dans les mains, que je devais la mettre au service des personnes qui en avait besoin. Il a vraiment beaucoup insisté mais il m’a fallu du temps pour accepter l’idée que j’avais cette capacité à aider les gens.

J’ai d’abord pu soulager ma fille qui faisait de la danse à haut niveau et qui, régulièrement, se faisait mal aux articulations. Mes mains agissaient alors un peu comme un anti inflammatoire calmant une entorse par exemple.

Petit à petit, la médecine chinoise m’a aidé à comprendre comment fonctionnait le corps humain et comment faire le lien entre le corps et le psychisme, responsable par exemple de problèmes de peau.

Au fur et à mesure que j’expérimentais mes capacités, je découvrais pouvoir intervenir sur la stérilité des femmes, être capable de travailler sur des blocages parfois anciens.

J’ai ainsi réalisé que les traumatismes psychiques avaient une influence sur le développement de maladies, étaient responsables de tensions et de comportements anxiogènes.  

J’ai alors commencé à comprendre que la lecture du corps était primordiale et indispensable. Il faut observer de quelle manière circulent les énergies, détecter les blocages sur les organes vitaux comme le fait la médecine chinoise. L’objectif est de trouver des solutions grâce à la lecture de l’énergie qui émane du patient mais en utilisant aussi l’expression de celle-ci.

Les soins que je propose passent ainsi par un travail direct sur le corps mais aussi par un espace de parole qui permet notamment d’agir sur les blocages. Car lorsqu’une situation empêche un patient d’avancer, que ce soit dans sa vie personnelle ou dans sa carrière professionnelle, je porte un regard global sur la personne (corps, énergie, psychisme) et je propose un travail thérapeutique en adéquation avec son désir d’avancer dans la vie.

Pour couper le feu par exemple mes mains agissent comme un anti inflammatoire, mais il faut aussi soulager le patient de sa douleur psychique ce qui permet de libérer le corps de sa souffrance physique afin de pouvoir accéder au travail thérapeutique.

C’est pour cela que l’espace de parole est nécessaire au bon déroulement de la thérapie. Il permet de déterminer si l’origine du mal émane d’un choc émotionnel ou d’un choc physiologique. Car il arrive fréquemment que les chocs émotionnels provoquent certaines maladies.

Je collabore régulièrement avec des psychologues, des hypno thérapeutes, des reflexologues, des naturopathes, des sages femmes, des ostéopathes et même parfois des médecins dans des cas particuliers (zona, chimio, rayons).

Aude
Van den Brule

Membre du Gnoma-Snamap depuis 2015

Membre de la Société de Psychosomatique Intégrative depuis 2020

Pour prendre contact :

aude.vdbrule@gmail.com

06 60 65 95 43

3 rue Berlioz – Nice
14 rue Lesueur – Paris 16